La prescription en DCI

davidEasytech

Qu’est-ce que la DCI ?

Dénomination Commune Internationale

  • conçue en 1953 par l’Organisation mondiale de la santé
  • nomenclature précise et rigoureuse des médicaments.
  • permet l’identification des médicaments quelles que soient les appellations commerciales sous lesquelles elles sont vendues dans les différents pays.
  • = langage mondial commun à l’ensemble des professionnels de santé et des patients.

Des liens étroits avec le développement des génériques

  • Médecins : possibilité de prescrire en DCI (décret n°2002-1216 du 30/09/02)
  • Médecins : incitation à la prescription en DCI

(accords conventionnels du 5/06/02).

  • Pharmaciens : droit de substitution entre médicaments génériques et princeps

(art L.5125-23/CSP))

Pourquoi promouvoir l’utilisation de la DCI ?

Pour le médecin :
  • Se séparer de la vision commerciale du médicament

= se concentrer sur le rapport bénéfices/risques.

  • Mieux connaître les médicaments :

– raisonnement thérapeutique

– évaluation de la tolérance, du risque d’interaction,…

Pour le patient :
  • Diminuer le risque de mésusage : reconnaître les médicaments ayant le même PA (allergie, surdosage…)
  • Faciliter le suivi médical, le renouvellement à l’étranger
  • La prescription en DCI favorise l’acceptation du patient lors de la substitution en ville

Comment prescrire en DCI ?

  • Principe actif désigné par sa DCI
  • Dosage(s) en principe actif
  • Voie d’administration
  • Forme pharmaceutique
  • Posologie
  • Durée du traitement

exemples :

  • Dextropropoxyphène Paracétamol 30mg/400mg gélule

4 par jour  pendant 6 jours

  • Amoxicilline 500mg + Ac. clavulanique 62,5mg comprimé

2comprimés 2 fois /jour pendant 5 jours

Quels médicaments prescrire en DCI ?

Tous les médicaments peuvent être prescrits en DCI y compris ceux n’appartenant pas au répertoire des génériques

Quelques recommandations

  • Expliquer au patient l’intérêt de cette prescription en DCI
  • Éviter de mélanger sur une même ordonnance des prescriptions en DCI et en nom commercial
  • Si traitement chronique à marge thérapeutique étroite

        (antiépileptiques, AVK, digoxine, antiarythmiques, immunosuppresseurs,..)

  • Si forme galénique particulière : LP, aérosol, topique
  • réserver la prescription en DCI pour l’initiation du traitement
  • puis conserver toujours la même spécialité ou le même générique pour la poursuite du traitement en indiquant

« non substituable » (risque de modification de l’efficacité dû à une biodisponibilité différente)

Prendre en compte :

  • durée du traitement : aigu ou chronique
  • nature du médicament : marge thérapeutique
  • risques liés au patient : âge, allergies aux excipients,…
  • Difficultés potentielles d’acceptabilité par le patient du changement de présentation des spécialités substituées (ex: gélules par des comprimés sécables ou non)

Situation « idéale » pour la prescription en DCI

► Patient sortant ou vu en consultation externe

► Traitement aigu ou instauration d’un traitement chronique

► Médicament à marge thérapeutique large

► Patient averti et coopérant